PIERRE LAPOINTE : La science du cœur disponible maintenant


une œuvre qui ausculte les méandres du sentiment amoureux

Posant un nouveau jalon dans le foisonnant parcours d’un artiste libre et inspiré, ce disque opère une habile greffe entre chanson française, musique contemporaine et musique orchestrale. « Les textes s’inscrivent dans la tradition de la chanson réaliste alors que les musiques sont très reichiennes », explique Pierre Lapointe qui fait ici référence à Steve Reich, compositeur new-yorkais et pionnier du minimalisme. L’instrumentation, dont l’apport de l’ensemble de cordes de l’Orchestre symphonique de Montréal dirigé par Simon Leclerc, confère pour sa part une couleur classique aux pièces.

Sur ce nouvel album, l’auteur-compositeur jette un regard lucide et sans concession sur l’amour au temps du numérique, à une époque où l’image n’a jamais occupé autant de place. Tantôt cru et impitoyable (La science du cœur, Qu’il est honteux d’être humain, Sais-tu vraiment qui tu es), tantôt émouvant et animé d’un espoir fragile (Le retour d’un amour, Prince charmant, Une lettre), Pierre Lapointe gratte sous le vernis avec une précision chirurgicale, mettant au jour les dysfonctions et les contradictions. « La science du cœur est un objet d’abstraction propulsé par la volonté qu’ont les gens tristes à se laisser toucher », chante-t-il dans la pièce-titre.

Enregistré à Montréal et mixé à Paris, l’album La science du cœur est le fruit d’une étroite collaboration avec David François Moreau, un musicien, compositeur et arrangeur français qui œuvre dans les domaines de la chanson, du film, de la danse et du théâtre. « Il s’agit d’une rencontre comme on en fait peu dans une carrière, mentionne Pierre Lapointe. David François avait assisté à mon spectacle Paris tristesse alors qu’il était de passage à Montréal. Nous avons ensuite fait connaissance pour nous découvrir rapidement de réelles affinités artistiques. » Outre les arrangements et la réalisation, David François Moreau signe quatre musiques. Félix Dyotte (Zopiclone) et Daniel Bélanger (Une lettre) ont aussi collaboré à la composition.

À mi-chemin entre classicisme et avant-garde, La science du cœur remet l’album concept au goût du jour. « Ce disque a été conçu pour être écouté sans interruption », peut-on lire dans le livret créé par Pascal Blanchet et orné d’une photo de John Londoño. En se prêtant à l’exercice, on se rend compte que chaque chanson nourrit la suivante, le tout constituant un parcours amoureux dont on ne sort pas indemne.

PIERRE LAPOINTE – LA SCIENCE DU CŒUR
disponible dès maintenant
iTunes // Spotify // Apple Music // Audiogram